Return to Homepage

Travellers’ comments regarding the French commemorative inscription at Philae

II

 

Auguste André, Égypte et Palestine ( Notes de voyage), Paris 1905, p. 62,

 

Sur la porte se trouve une inscription française rappelant qu’en l’an VII (1799) l’armée française  arriva, victorieuse des Mamelucks, jusqu’à la première cataracte. Elle était commandée par Desaix.

 

---oooOooo---

 

J. J. Ampère, Voyage en Égypte et en Nubie, Paris 1868, p. 469,

 

Plus loin mes yeux ont salué, au milieu des hiéroglyphes, l’ inscription suivante :

L’an VI de la république,

le 13 messidor,

une armée française commandée

par Bonaparte est descendue

a  Alexandrie

l’armée ayant mis, vingt jours

après, les mamelouks en fuite

aux pyramides,

Desaix, commandant la

première division, les a

poursuivis au de la des

cataractes, ou il est arrivé

le 18 ventôse de l’an VII

Une main insolente avait ajouté : où était cette armée en 1814 ? Une main indignée a répondu par ce mots : ne salissez pas une page de l’histoire.

 

---oooOooo---

 

James Baikie, Egyptian Antiquities in the Nile Valley, (A Descriptive handbook), London 1932, p. 751,

 

On the right hand tickness is a French inscription recording the presence of the force under general Desaix which hand pursued the Mameluks to this point.

 

---oooOooo---

 

Charles Blanc, Voyage de la haute Égypte, Paris 1876.

 

Telles sont les pensées qui occupaient notre esprit, quand nous avons entrepris, sur l’invitation du vice-roi, ce voyage qui allait nous conduire jusqu’à la première cataracte, où nous attendait l’inscription suivante :

 

L’AN VI DE LA RÈPUBLIQUE,

LE 13 MESSIDOR

UNE ARMÉE FRANÇAISE, COMMANDÉE

PAR BONAPARTE, EST DESCENDUE

À ALEXANDRIE

L’ARMÉE AYANT MIS, VINGT JOURS

APRÈS, LES MAMELOUKS EN FUITE

AU PYRAMIDES

DESAIX, COMMANDANT LA

PREMIÈRE DIVISION, LES A

POURSUIVIS AU DELÀ DES

CATARACTES, OÙ IL EST ARRIVÉ

LE 13 VENTÔSE DE L’AN VII

LES GÉNÉRAUX DE BRIGADE

DAVOUST, FRIANT ET BELLIARD

DONZELOT, CHEF DE L’ÉTAT-MAJOR

LA TOURMERIE, COMMDT L’ARTILLERIE,

EPPLER, CHEF DE LA 21e LÉGERE,

LE 13 VENTÔSE AN VII DE LA RÉPUBLIQUE,

LE 3 MARS DE J. – C. 1799 

 

p. 256

L’inscription gravée sur le premier pylone nous a touchés profondément : cette inscription dit que l’armée Française, commandée par Desaix, est arrivée victorieuse aux cataractes le 18 ventôse de l’an VII. Pendant qu’un de nous la lisait à voix haute, tous les Français se sont découverts.  

 

---oooOooo---

 

Charles Beaugé, A travers la Haute Égypte, vingt ans de souvenirs, Alençon 1923, p. 160,

 

Les nombreuses inscriptions dont ses murs sont couverts permettent de reconstituer mille faits de l’histoire Égyptienne. Il en est une, plus moderne, qui ne laisse pas d’impressionner fortement toute âme Française. Derrière le grande pylône d’entrée, on peut lire, gravée sur la pierre par des soldats de l’expédition de Bonaparte, quelques lignes rappelant que, le 12 Messidor de l’an VI, une armée Française débarqua à Alexandrie, battit quelques jours après les Mamelucks devant les pyramides, et les poursuivit, sous la direction de Desaix, jusqu’à la première cataracte, où elle campa le 13 Ventôse an VII. Ce souvenir, qui date déjà de plus d’un siècle, cause au voyageur, Français une vive émotion. On songe avec admiration à ces héros de l’armée de la république, qui marchèrent si bravement à travers les sables jusqu’aux frontières de la Nubie. On les revoit, bivouaquant dans ce temple où jadis était adorée la déesse Isis, respectueux des monuments antiques, ne laissant derrière eux que cette trace écrite de leur passage, un main barbare ayant mutilé plus tard l’inscription Française et gravé sous elle quelques mots malveillants, une autre main réparatrice écrivit à son tour simplement ceci : « Une page d’histoire ne peut être salie ».

 

 

TO BE CONTINUED