Return to Homepage

Travellers’ comments regarding the French commemorative inscription at Philae

Temple of Isis

First pylon, right side

 

It is interesting to read in the nineteenth century travel narratives, how the writers react when they read the Napoleonic inscription. Most of the French travellers were proud to read the words, some write that they read the text loud so that the group could hear, and listen with emotion and  took their hat off. By other writers it is just a short mention of the text. But it is always curious how the diverse nationalities react.       

 

 

RDK 399

E. De Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l’expédition d’Égypte (1798-1801).

Mis en ordre et publiés par le Baron Marc de Villiers du Terrage, Paris 1899, p. 174,

 

Casteix est en train de graver à Philae sous la porte du pylône du grand temple l’inscription suivante :

 

L’AN VI DE LA RÉPUBLIQUE, LE 13 MESSIDOR

UNE ARMÉE FRANÇAISE

COMMANDÉE PAR BONAPARTE

ET DESCENDUE A ALEXANDRIE

L’ARMÉE AYANT MIS, VINGT JOURS APRÈS,

LES MAMELOUCKS EN FUITE AUX PYRAMIDES,

DESAIX, COMMANDANT LE PREMIÈRE DIVISION

LES A POURSUIVIS AU DELA DES CATARACTES

OU IL ARRIVÉ         

LE 13 VENTOSE DE L’AN VII

LES GÉNÉRAUX DE BRIGADE

DAVOUST, FRIANT ET BELLIARD,

DONZELOT, CHEF DE L’ÉTAT – MAJOR ;

LATOURNERIE , COMMANDANT L’ARTILLERIE ;

EPPLER CHEF DE LA 21e BRIGADE,

LE 13 VENTOSE AND VII DE LA RÉPUBLIQUE

3 MARS AN DE J.– C. 1799.

GRAVÉ  PAR  CASTEIX SCULPTEUR.

 

---oooOooo---

 

Antoine De Latour, Voyage de S. A. R. Monseigneur le Duc de Montpensier a Tunis, en Égypte, en Turquie et en Grèce,  

(Lettres par M. Antoine De Latour), Paris 1847, p. 85,

 

De tous ces souvenirs du passé, ce qui toucha le plus vivement le prince, ce fut lire, entre tant d’inscriptions muettes pour nous tous, ces lignes gravées sur un entablement de granit :

 

L’AN VI DE LA REPUBLIQUE, LE 13 MESSIDOR, UNE

ARMEE FRANCAISE, COMMANDEE PAR BONAPARTE, EST

DESCENDUE A ALEXANDRIE. L’ARMEE AYANT MIS, VINGT

JOURS APRES, LES MAMELUKS EN FUITE AUX PYRAMIDES,

DESAIX, COMMANDANT LA PREMIERE DIVISION, LES A

POURSUIVIS AU DELA DES CATARACTES, PU IL EST ARRIVE LE

13 VENTÔSE DE L’ANVII. LES GENERAUX DE BRIGADE

DAVOUST, FRIAND ET BELLIARD, DONZELOT, CHEF DE L’ETAT-

MAJOR ; LATOURNERIE, COMMANDANT D’ARTILLERIE ; EPPLER,

CHEF DE LA 21e. LE 13 VENTÔSE , AN VII DE LA

 REPUBLIQUE : 3 MARS, AN DE J. C. 1799

 

Au-dessus de cette glorieuse inscription, une autre main, celle de Champollion, a gravé celle-ci :  Cette page d’histoire ne doit pas être salie.

On a honte de le dire, mais c’était là une recommandation utile.

 

---oooOooo---

 

The Hon. Charles Irby and James Mangles, Commanders in the Royal Navy. Travels in Egypt and Nubia, Syria and the Holy Land; including a Journey round the Dead Sea, and through the Country East of the Jordan. London 1844, p. 34.

 

…and it is on the doorway of this pylon that the inscription was written, announcing that this  island was the boundary of the French conquests in Egypt, and consequently of their progress up the Nile. The following is a verbatim copy of it:

 

« République Françoise, An 6, Le

13 Messidor. Une Armée Françoise

commandée par Bonaparte est descen-

due à Alexandrie. L’Armée ayant mis,

vingt jours après, les Mamlouks en fuite

 aux Pyramides, Dessaix, comman-

dant la première Division, les a piur-

suivis au-delà, jusqu’ aux Cataracts, où

il est arrivé le 13 Ventose, 3 Mars.

Les Généraux de Brigade »

Here follow the names.

“An 7 de la République,

de Jes. Chr. 1799. »

 

---oooOooo---

 

Maxime Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie, Paris 1862 ?, p. 173.

 

Une inscription Française rappelle nos gloires passées et le séjour à Philae de la demi – brigade commandée par le général Desaix.

 

---oooOooo---

 

Camille Janssen,  Sur le Nil, souvenirs de voyage 1875, Liége 1878, p. 145.

 

C’est là aussi que l’armée  Française victorieuse s’est arrêtée en 1799, ainsi que l’indique une inscription tracée sur la grande porte premier pylône.

 

---oooOooo---

 

Sir Frederick Henniker, Notes During a Visit to Egypt, Nubia, The Oasis Boeris, Mount Sinai, and Jerusalem. London 1824, p. 153.

 

The French army, under General Buonaparte, beat and pursued the mamelukes as far as the island of Philoe.

 

---oooOooo---

 

Ernest Jacquesson,  Voyage en Égypte et en Palestine, Notes et souvenirs, Paris 1857, p. 46.

 

Notre but n’est ici de faire de l’archéologie ; nous jetons seulement au courant de la plume nos souvenirs et nos impressions de touriste. Voyageur Français, nous ne devons point omettre une inscription que nous avons lue, avec un sentiment de fierté nationale, sur le propylon ou grand portail du temple d’Osiris. La voici dans sa teneur et dans sa forme :

L’AN VI DE LA RÉPUBLIQUE,

LE 13 MESSIDOR,

UNE ARMÉE FRANÇAISE, COMMANDÉE

PAR BONAPARTE, ET DESCENDUE

A ALEXANDRIE.

L’ARMÉE AYANT MIS, VINGT JOURS

APRÈS, LES MAMELUKS EN FUITE

AUX  PYRAMIDES,

DEASAIX, COMMANDANT  LA

PREMIÈRE DIVISION, LES A

POURSUIVIS AU DELA DES

CATARACTES, OU IL EST ARRIVÉ

LE 13 VENTOSE DE L’AN VII.

 

LES GÉNÉRAUX DE BRIGADE

DAVOUST, FRIANT ET BELLIARD ;

DONZELOT, CHEF DE  L’ÉTAT MAJOR ;

LATOURNERIE, COMMANDANT L’ARTILLERIE ;

EPPELER, CHEF DE LA 21e LÉGÈRE :

LE 13 VENTOSE AN VII DE LA RÉPUBLIQUE.

 

GRAVÉ PAR CASTEX, SCULPTEUR.

 

---oooOooo---

 

 

Edmond About, Le fellah, souvenirs d’Égypte, Paris 1869, p. 362,

 

Le grand temple de Philae est bien beau, bien curieux surtout avec ses colonnes peintes ; mais ce qui nous intéressa au plus haut point, j’ose le dire, c’est l’inscription gravée mémoire de l’expédition Française. Les touristes Anglais l’avaient déshonorée par mille commentaires injurieux ; ils avaient martelé le nom de Bonaparte. Un honnête homme de Français, passant par là, effaça les grossièretés et rédigea ce simple avis au public : « ON NE SALIT PAS UNE PAGE  D’HISOIRE ». La leçon a profité, le page est restée nette ; le nom du Général Bonaparte a été rétabli depuis quatre ou cinq ans par le prince Napoléon.

 

---oooOooo---

 

TO BE CONTINUED