Return to Homepage

Travellers’ comments regarding the French commemorative inscription at Philae

IV

 

Ed. De Cadalvene, J. De Breuvery

 

L’Égypte et la Turqui de 1829 a 1836, 2 vol., Paris 1836

 

Vol., II p. 11 (Philae)

C’est à Philae que nos vieux soldats d’Italie cessèrent de poursuivre les Mamelouks auxquels Desaix n’avait pas laissé un instant de relâche. Ils ne voulurent pas quitter ces lieux auxquels leurs victoires venaient de donner une nouvelle célébrité, sans y monumenter leurs noms, sans y consigner leurs succès. Une des faces intérieurs de la porte des grands pylones n’avait pas reçu d’hiéroglyphes, et semblait une page laissée libre à dessein par les Ptolémées, pour ceux qui, à force de gloire, acquerraient le droit de la remplir. Ce droit, nos phalanges l’ont conquis après vingt, siècles, et le grand pylone est chargé d’apprendre à la postérité que

L’an 6 de la République,

le 12 Messidor,

une armée Française, commandée

par Bonaparte, est descendu

a Alexandrie.

L’armée ayant mis, vingt jours

après, les Mamelouks en fuite

aux pyramides,

Desaix, commandant la

première division, les a

poursuivis au dela des

cataractes, où il est arrivé

le 13 Ventose de l’an 7.

Les généraux de brigade

Davoust, Friant et Belliard,

Donzelot, chef de l’état major,

Latournerie, commandant l’artilerie,

Eppler, chef de la 21me légère,

le 13 Ventose a 7 de la République,

3 Mars an de Js Cst 1799

 

---oooOooo---

 

Ida Saint-Elme, La contemporaine en Égypte, 4 vol., Stuttgart 1831

 

Vol., 3, p. 301

I’le de Philae, où se trouve l’inscription de notre armée………………………….

 

---oooOooo---

 

TO BE CONTINUED